Désaxé

RESERVATION

Vendredi 17 Mars 2023 - 20H30

Attention, nouvel horaire à 20h30
Espace Gilbert Alauzet à Rieupeyroux
A partir de 13 ans - Durée : 1h20
Tarifs : Normal 15 € - Réduit et groupe 12 €
Groupe jeunes 5 € - Famille 8 € - Soutien 20 €
Spectacle lauréat du Grand Prix du Théâtre 2018, du Prix Cross Channel Theatre 2021 et d’Artcéna 2021

Un homme se remémore son enfance et le doux parfum de son Algérie natale. Mais très vite, le souvenir de son enfance heureuse laisse place à d’autres, plus sombres : sa fuite en France avec ses parents à cause de la montée de l’intégrisme, son arrivée dans l'une des cité les plus difficiles de Seine-Saint-Denis...

De déceptions en désillusions, en manque de repères, il sombre. Pourtant élevé dans l’amour des autres, il se referme sur lui-même et, sous les yeux impuissants de ses parents, se noie dans la radicalisation.

Il sait qu’il n’y a aucune fatalité. Il aurait pu choisir un autre itinéraire. À la croisée des chemins, il a préféré céder à la haine.

 

​“Le temps est une lime qui travaille sans bruit, mais qui finit toujours par scier le fer le mieux forgé.”

 

Cette pièce, au-delà d’une déclaration d’amour à sa famille, est un témoignage sur la communauté dont l’auteur s'est rapproché, et pose la question essentielle : qui sont ces jeunes qui s’engagent ? Avant de les stigmatiser, il convient d’analyser d'abord les symptômes et la stratégie d’attraction de Daesh qui se présente comme un acteur alternatif à la famille.

Les individus les plus vulnérables à la radicalisation, dont une grande partie éprouve du mal à trouver leur place dans la société, aspirent à un désir de s’affirmer et de sortir de l’insignifiance. Le texte d’Hakim Djaziri montre comment de jeunes esprits peuvent être imprégnés par le discours belliqueux d’une idéologie qui tente de les manipuler afin de les priver de toute espèce de valeurs humaines à travers un double processus de désocialisation/ resocialisation. 

La compagnie

Compagnie : Teknaï

Metteur en scène : Quentin Defalt

Interprètes : Hakim Djaziri, Helmi Dridi, Leïla Guérémy

Assistanat : Adrien Minder - Lumières : Manuel Desfeux - Scénographie : Quentin Defalt - Costumes : Marion Rebmann - Musique et ambiance sonore : Ludovic Champagne - Régie : Raphaël Pouyer

La presse et le public unanimes

France Info culture : Un texte "vrai", des acteurs subtils, une mise en scène inspirée.

Le Vaucluse : Chacun repart le cœur ému, remué mais avec un supplément d’âme, une approche un peu moins théorique de ce qu’est la rupture identitaire. Un moment précieux.

La Tribune : Une véritable onde de choc qui interpelle nos consciences.

Madinin’art : A voir de toute urgence !

Médiations

Dans le cadre du dispositif "Arts vivants au collège"
Nous proposons des interventions d'1h30 dans les classes de 4ème/3ème + Séance scolaire le 17 mars 2023 à 10h
Renseignements : Dispositif "Arts vivants au collège"

Programme

L’Artothèque scolaire

La Première Artothèque de l’Aveyron

Mode d’emploi